Le genre & les sports : entretien avec Doriane, ex-boxeuse.
publié par Collège Langevin Wallon, Saint Gratien

ID :1994

Pays :

Thèmes : Loisirs, sports et jeux
Genre

Mots-clef : Aucun mot-clef

Description générale

Bonjour, nous sommes des apprentis ethnologues de la classe de 5ème7 du collège Langevin Wallon à Saint Gratien. Notre groupe a travaillé sur le genre et le sport. Nous avons fait des entretiens avec des élèves du collège et des adultes pratiquant différents sports. Nous avons interrogé Doriane (la mère de Tatiana, une élève de notre groupe) qui a commencé la boxe thaïlandaise quand elle avait 14 ans. Elle nous a expliqué ce qu’est la boxe thaïlandaise : c’est un art martial inventé par les soldats du roi de Thaïlande très violent car tous les coups étaient permis mais aujourd’hui par exemple les coups de tête sont interdits. Nous lui avons demandé s’il y avait autant de filles que de garçons dans ce sport. Elle nous a répondu qu’il y avait beaucoup plus de garçons ! Dans son groupe, il n’y avait que 2 filles sur 20 boxeurs. Pour elle, « à l’époque la boxe thaï n’était pas encore un sport très féminin ». Elle n’a jamais vu de coatch féminin en boxe thaï alors qu’il y en avait dans le karaté. Elle nous a dit que c’est un sport dur pour les filles car « elles sont obligées de faire leurs preuves ». Elle nous a raconté que le premier jour, l’entraîneur l’avait fait combattre contre un homme qui faisait de la boxe depuis 7 ans et elle devait se protéger avec les pao (boucliers en cuir). Elle nous a dit que c’est « un rituel » en art martial pour tester la motivation des nouveaux élèves que les filles passent aussi. Après, elle avait mal partout mais elle est quand même retournée à l’entraînement ! Elle nous a expliqué que quand elle était jeune, elle était très bagarreuse donc elle cherchait un sport pour se défouler. C’est pour ça qu’elle a choisi la boxe, elle ne se voyait pas faire de la danse ou de la gymnastique ! A l’époque, elle était garçon manqué mais elle est plus féminine aujourd’hui. Elle nous a aussi expliqué que dans la boxe il faut avoir beaucoup de stratégie et de discipline. La boxe l’a aidé à mieux contrôler son humeur mais jamais à attaquer quelqu’un. Elle nous a rappelé qu’il est interdit de se servir des techniques de boxe en dehors des entraînements ! Nous lui avons demandé quel rêve elle avait quand elle faisait de la boxe. Elle nous a répondu qu’elle voulait faire des combats et surtout partir dans un camp d’entraînement en Thaïlande ! Mais c’était impossible parce que ces camps sont réservés aux hommes (même si les femmes font aussi de la boxe thaï). Après trois ans, elle a été obligée d’arrêter la boxe à cause d’une blessure au genou.Elle a ajouté que de plus en plus de filles font de la boxe aujourd’hui. Selon Doriane, elles veulent savoir se défendre mais c’est surtout parce que ce sport leur plaît !

(Doriane nous a aussi envoyé les photos de deux championnes françaises de karaté qu’elle a rencontré avec son fils à Saint Gratien !)


CARTE
You need to upgrade your Flash Player

MULTIMEDIA
Photo
Sandy Scordo vice championne du monde de judo catégorie KATA (technique)
Sandy Scordo vice championne du monde de judo catégorie KATA (technique) Laurene TUE, boxeuse thaï professionnelle sénior

VOS OUTILS