Une ouverture aux mondes qui nous entourent

Au début de toutes nos actions, se posent ces questions : Qu’est-ce que l’ethnologie ? Que fait l’ethnologue ?
Le mot « cultures » (que nous écrivons toujours avec un s) est très vite prononcé.

L’ethnologie concerne l’étude des cultures dans toute la diversité de leurs manifestations : modes de vie, croyances, traditions, pratiques artistiques, patrimoines, etc. Il s’agit de tous les rapports que les hommes construisent à la fois dans leur quotidien et leur imaginaire. Quand l’ethnologie est née en tant que science sociale au 19ème siècle, les ethnologues étaient ceux qui partaient pour des pays lointains pour étudier, de l’intérieur, le fonctionnement de groupes humains souvent minuscules. L’enquête de terrain est surtout exotique. Cette connaissance des cultures lointaines va accompagner, et souvent cautionner, les entreprises coloniales, puis les processus de décolonisation qui vont de pair avec la reconnaissance de l’égalité des races et des cultures. L’ethnologie se repositionne alors comme une science attentive à toutes les questions de société : ethnologie urbaine,  de l’entreprise, des transports, de la parenté, du genre, de l’éducation,  etc. 

Les patrimoines culturels, de la classe aux musées

Les ateliers en milieu scolaire abordent aussi la diversité des patrimoines culturels, matériels ou immatériels, collectifs (à l’échelle d’une ville ou d’une région) ou personnels. L’évocation des patrimoines immatériels (fêtes, savoir-faire, cuisines, etc.) est souvent l’occasion d’aborder les questions de transmission et d’immigration.

Les actions de l'association dans le domaine de la compréhension des cultures, se déclinent souvent dans le cadre de partenariats  avec des musées ou des institutions culturelles.

Les ateliers sur les patrimoines culturels proposent le plus souvent un détour par un musée, les participants prenant alors conscience que les objets ou pratiques qu'ils ont été amenés à décrire et expliquer comme de "vrais" ethnologues dans l'ici et maintenant, peuvent se replacer à la fois dans le fil d'une évolution et dans une multiplicité d'expressions, reflétant la diversité des cultures dans le monde.

Le décentrement comme posture réflexive

Tous nos ateliers en milieu scolaire abordent les notions de culture et de diversité culturelle à partir  de questions-réponses où l'expression des différents points de vue ou expériences et le dialogue autour du mot  "cultures" est déjà en soi un apprentissage du décentrement culturel. Par ailleurs le principe même des ateliers fait que cette diversité ne se limite jamais à une simple accumulation de différences : le  projet d'enquête ethnographique est proposé  sur un domaine commun à tous, par exemple un espace partagé (une ville, un quartier, une rue, une piscine, la cour de récréation, etc.), une pratique (les jeux, les sports, certains stages ou apprentissages,  etc.), des rituels de passage (questionnés par des expériences singulières,  de l'accueil des nouveaux-nés à tout ce qui manifeste le passage de l'enfance à l'âge adulte, ou encore celui de l'école au collège, etc.). 

Ces ateliers, qui consistent pour les participants à adopter une position réflexive sur leur environnement immédiat, ont pour but de les rendre attentifs aux évidences du quotidien, à une « culture invisible » parce qu'ordinaire et pourtant porteuse de sens dans le rapport de Soi à l'Autre.

Du décentrement au ré-enchantement

Nos actions s'appuient aussi sur des approches plus artistiques, notamment littéraires. Ainsi des résidences d'écriture et d'ethnologie dans les établissements scolaires (textes mis en scène à partir d'une découverte de la ville d'Argenteuil, collège Paul-Vaillant Couturier), des ateliers d'écriture sur les patrimoines personnels dans les musées (Musée Albert Khan à Paris), des résidences-actions (Un abécédaire de la ville du Trait, région de Rouen, résidence en lien avec le Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande).

Quels que soient les dispositifs (ateliers en milieu scolaire, résidences culturelles, ateliers d'écriture ethnographique, etc.) le principe de nos interventions est le même : ré-enchanter ce qui paraît le plus ordinaire afin de créer du sens, du dialogue et un sentiment d'appartenance et de cohésion au-delà des différences. 

 

QUELLES ACTIONS ?

Ateliers "Carnet de voyages dans mon quartier"

Carnet collectif réalisé par les élèves de CE1 et d'UPE2A de l'école Pierre Budin (Paris 18e) dans le cadre d'un atelier "Carnets de voyage dans mon quartier"

Dans cet atelier d'ethnologie urbaine, les élèves apprennent à observer, décrire et questionner leur environnement urbain : la diversité des quartiers, les multiples représentations, les frontières, les mémoires collectives... En partant de leurs mots et images, ces ateliers renverront les élèves dans une position réflexive qui les amènera à réfléchir sur leurs propres pratiques, représentations et expériences de leur quartier et à porter un regard sensible sur ces espaces relationnels. Par l'enquête ethnographique, ils sont invités à regarder autrement leur environnement quotidien et à partager ces découvertes avec leur entourage (autres élèves, parents, etc.).

Projet "Patrimoines en mouvement"

jpg/2_85_1_1.jpg

Chandail de hockey - Trésors du Musée de la Civilisation (Canada)

De mars 2009 à mars 2011, l'association Ethnologues en Herbe a coordonné, avec l'appui du Fonds Francophone des Inforoutes (Institut de la Francophonie Numérique de l'Organisation Internationale de la Francophonie), le projet "Patrimoines en Mouvement".

Celui-ci a rassemblé des institutions culturelles et des musées de plusieurs pays de la Francophonie tels que l'Ecole du Patrimoine Africain, le Centre des Arts de la Bibliothèque d'Alexandrie, le Centre de Recherche et de Scolarisation de l'Université de Yaoundé, l'Institut Fondamental d'Afrique Noire de Dakar, le LAMIC de l'Université de Laval, le Musée du Paysan Roumain. Il fait suite à une collaboration avec des musées ethnographiques du Togo, du Bénin, du Vietnam, du Québec, de Bulgarie..

Le projet se retrouve à l'adresse suivante: http://www.patrimoines-en-mouvement.org/. Cette plateforme a pour but de favoriser l'éducation à la diversité des patrimoines culturels en permettant à des élèves de découvrir un musée virtuel sans cesse renouvelé et où les collections sont classées par thèmes. Grâce aux ateliers "Musées Maisons" qui ont été proposés dans les classes, les élèves sont venu compléter ces collections grâce aux objets qu'ils ont observé dans la vie courante.