Atelier Stéréotypes filles-garçons (collège Robert Doisneau, Gonesse, 2015)

Date : 6 février 2015

Avec le soutien du Conseil départemental du Val d'Oise et de l'Atelier de Restitution du Patrimoine et de l'Ethnologie (ARPE) qui présente son exposition "Des métiers bons pour elles ?", l'association Ethnologues en herbe poursuit ses ateliers "Féminin/Masculin au quotidien" dans deux classes de 4eme et 3eme SEGPA du collège Robert Doisneau de Gonesse. Apprendre à observer un catalogue de jouets, des magazines destinés aux filles ou aux garçons, mener une enquête de terrain dans une galerie commerçante : telles sont les approches très concrètes pour questionner la place que la société définit pour les filles et les garçons.

Filles et garçons dans le catalogue de jouets

Dans ce catalogue, il y a des pages pour les filles et des pages pour les garçons. Par exemple, à la page 170, il y a Princesse Sofia. Elle vient d'un dessin animé que ma petite soeur regarde. Il y a une poupée, un lit gonflable, un journal secret électronique. Il y a du violet, du rose. Le fond, c'est un château. C'est une page pour filles : elle dit que les filles sont des princesses, qu'elles sont belles. A la page 301, il y a des hélicoptères et des télécommandes. C'est une page pour garçons. Les couleurs, c'est du gris. Les pages pour filles, c'est plus coloré. C'est pas le genre des filles, cette page-là. Sur une autre page, il y a Dark Vador. Et lui, c'est plus un jouet de garçons que de filles. (Fayad, Tony, Maxence)

 

jpg/Fayad_Tony_Maxence.jpg

 

Héroïne de filles

Raiponce, c'est une princesse avec une longue chevelure. C'est une héroïne pour filles parce qu'elle aime porter des robes, se maquiller. Un garçon peut la trouver belle, mais pas jouer avec ses poupées. Dans le catalogue de jouets, il y a des pages que pour les filles, par exemple avec du maquillage, des mallettes de coiffure, des tatouages pour filles. Ces pages, elles sont dans les couleurs rose et violet. Il y a des photos de filles, c'est pour les filles. Je n'ai jamais vu des garçons se maquiller. (Béverley et Marie Magdeleine)

 

jpg/Beverley.jpg

 

Spiderman, une araignée pas pour les filles

Dans le catalogue de jouets, on voit bien que Spiderman, c’est pour les garçons. D’abord le bleu, c’est plus pour les filles que pour les garçons. Dans le catalogue, le fond de la page est bleu. Les filles, c’est pas trop Spiderman, c’est plus Barbie. Mais ça dépend des filles. En tout cas, les filles, c’est plus le rose que le bleu. Et puis Spiderman, c’est un super héros. Il est fort, très, très agile. C’est une araignée. Et les filles, elles n’aiment pas trop les araignées... (Judeline et Christina)

 

jpg/Judeline-3.jpg

 

Un jouet gentil pour les filles

Dans le catalogue des jouets de Noël, la Barbie Noël. Un personnage féminin, avec de longs cheveux blonds, une belle robe, des bijoux. Un modèle pour les filles, un jeu d'imitation, transfert. On peut lui faire ce qu'elle veut ou ce qu'elle aimerait vivre. On peut l'habiller de différentes manières, la coiffer, avoir beaucoup de choix de vêtements, comme maman. Elle peut avoir des enfants, une famille. Un jouet "gentil", ce qu'aiment les filles.

 

jpg/Barbie_Noel.jpg

 

Capitaine America, héros des garçons

Il est bleu et rouge et s'appelle Capitaine America. C'est un justicier. Un héros de garçons. Il sauve aussi des vies. C'est un héros pour tout le monde. (Maxence)

 

jpg/Maxence.jpg

 

Spiderman et la Reine de neiges

Spidermam, c'est un garçon et c'est un héros pour tout le monde. Mais il ne peut pas être un modèle pour les filles. La reine des neiges, c'est une fille qui porte une robe, une couronne. (Fatos et Ellie)

 

jpg/Fatos_Ellie.jpg

 

Le Viking, garçon fort des BD

Dans les BD, la représentation du garçon fort, barbu, torse nu et chauve : c’est le Viking ! (Yohan)

 

jpg/Yohan-2.jpg

 

Trop lourd pour une fille ?

Dans le catalogue de jouets, il y a par exemple une poupée pour les filles et pour les garçons, une kalachnikov. Trop lourd pour une fille... (Bernardin)

 

jpg/Bernardin.jpg

 

Enquête au magasin Général optique du centre commercial de Gonesse 

Nous sommes les élèves de 4ème 8 du collège Robert Doisneau de Gonesse. Le 21 janvier 2015, nous sommes partis au centre commercial Leclerc pour faire une enquête ethnologique sur les stéréotypes filles/garçons. Nous avons rencontré Jean-Baptiste. Il est opticien. Son métier est de vendre des lunettes adaptées à la morphologie du visage et sur base de l’ordonnance d’un ophtalmologue.

Dans le magasin, les lunettes pour femmes sont rangées d’un côté ; et les lunettes pour hommes, de l’autre côté. Il y a des différences entre les montures : la largeur, les couleurs, etc. Pour les hommes, les couleurs sont neutres: du bleu, du gris, du noir. Pour les femmes, il y a plus de couleurs: fuchsia, rose, violet, avec des petites perles parfois. Dans le rayon 'enfants', il y a aussi des différences entre les montures 'filles' et 'garçons'.

Texte de Duvany, Ismaël, Matthieu, Yvon.

 

jpg/P1010492.jpg
jpg/P1010493.jpg
jpg/P1010494.jpg

 

 

jpg/P1010496.jpg
jpg/P1010497.jpg
jpg/P1010498.jpg

 

 

jpg/P1010499.jpg
jpg/P1010504.jpg
jpg/P1010506.jpg

 

Les stéréotypes filles/garçons à la parapharmacie du centre commercial de Gonesse

Nous sommes les élèves de 4ème 8 du collège Robert Doisneau de Gonesse. Le 21 janvier 2015, nous sommes partis au centre commercial Leclerc pour faire une enquête ethnologique sur le genre. Nous avons rencontré Dominique, docteur en pharmacie, et Salia, esthéticienne. Elles s’occupent de la parapharmacie dans la galerie commerciale.
Nous leur avons posé des questions.

Dans votre métier, y a-t-il des différences entre les hommes et les femmes ?

Dominique a dit qu’elle a eu du mal à faire des études. Elle a 56 ans. C’est une époque où beaucoup de femmes ne travaillaient pas encore. Sa maman était femme au foyer. Dominique a fait BAC+8. C’est son père qui l’a motivée à faire de longues études. Maintenant les études de pharmacie sont plus ouvertes aux filles et aux garçons.
Salia a dit que dans le métier d’esthéticienne, il y a plus de femmes que d’hommes parce que les clientes, par exemple pour l’épilation, sont plus rassurées si c’est une femme. C’est une question de confiance

Est-ce qu’il y a des produits spécifiques pour les hommes et pour les femmes ?

Dominique a dit qu’il y a des différences, par exemple dans les produits pour bébés. Les couleurs des tétines et des biberons ne sont pas les mêmes pour les filles et les garçons : le rose pour les filles, le bleu pour les garçons. Il y a des tétines mixtes, de toutes les couleurs, mais elles se vendent moins bien.

Est-ce qu’il y a des différences entre clients et clientes ?

Salia a dit qu’elle a plus de clientes que de clients. Les femmes viennent pour le massage, le maquillage, le gommage. Les hommes viennent pour l’épilation du torse et du dos. Dominique aussi a plus de femmes que d’hommes qui viennent à la parapharmacie. Elles viennent pour les crèmes hydratantes, les crèmes antirides, les parfums. Les laboratoires fabriquent plus de produits pour les femmes que pour les hommes. Le marketing est ciblé sur les femmes. Mais il y a de plus en plus de produits pour les hommes: des déodorants, des crèmes après-rasage, etc. Dans la parapharmacie, il y a un rayon 'hommes'. Les composants des crèmes sont souvent les mêmes pour les femmes et pour les hommes comme par exemple l’acide hyaluronique contre les rides. Il y a aussi des produits mixtes comme tous les produits naturels à base de plantes. Ils soignent le stress, la circulation sanguine. Les hommes les recherchent pour soigner la calvitie. Dans les produits amincissants, il y a aussi des différences entre hommes et femmes parce qu’ils ne veulent pas mincir aux mêmes endroits: les femmes, c’est au niveau des cuisses et des hanches; les hommes visent le ventre et l’abdomen. Les leggings, ce n’est que pour les femmes. Les produits de régime, c’est pour tout le monde.

 

jpg/P1010490.jpg
jpg/P1010485.jpg
jpg/P1010478.jpg

 

 

jpg/P1010476.jpg
jpg/P1010478.jpg
jpg/P1010475.jpg

 

 

jpg/P1010473.jpg
jpg/P1010469.jpg
jpg/P1010479.jpg

 

 

jpg/P1010465.jpg
jpg/P1010462.jpg
jpg/P1010481.jpg

 

Le genre au salon People coiffure de la galerie commerciale de Gonesse

Bonjour, nous sommes la classe de 4ème 8 du collège Robert Doisneau de Gonesse. Le mercredi 21 janvier 2015 nous sommes partis au centre commercial E. Leclerc pour faire une enquête ethnologique sur les différences culturelles entre filles et garçons.
Nous avons observé la vitrine de People Coiffure et décrit ce que nous y avons vu : il y avait plus de couleurs féminines (rose, violet, blanc). Au début, on s'est dit que c'était un salon pour femmes, mais on a vu qu'il y avait une petite information "coiffure mixte". En plus, un petit garçon se faisait couper les cheveux.

Nous sommes rentrés dans le salon de coiffure et on a vu des produits : pour les femmes des couleurs vives : rose, bleu, et pour les hommes : blanc, gris, marron. Ces produits étaient à droite ; en face il y avait la caisse. Il y avait aussi une photo de femme derrière la caisse : c'est pour attirer les clients, c'est une photo de femme.

On a rencontré la coiffeuse. Elle était accueillante, elle nous a parlé de son métier pendant qu'elle coiffait une cliente. On lui a demandé s'il y a plus de femmes ou d'hommes dans son salon ; elle a répondu qu'il n'y a qu'un seul garçon qui travaille avec elle et que dans sa formation il y avait seulement 2 garçons sur 20 filles. Les garçons sont plus techniques que les filles. Les femmes n'aiment pas trop se faire coiffer par les hommes, mais la coiffeuse ne sait pas pourquoi.

Au niveau des teintures, les produits sont les mêmes pour les hommes et pour les femmes, mais les couleurs rouges et vives sont pour les femmes. Les hommes font autant de couleurs que les femmes. Dans son salon, les garçons viennent plus fréquemment : une fois toutes les trois semaines, alors que les femmes viennent une fois tous les mois.

Dans le salon il y a des outils différents pour coiffer les hommes et les femmes, d'un côté une tondeuse et de l'autre un sèche cheveux.

 

jpg/P1000206.jpg
jpg/P1000208.jpg
jpg/P1000209.jpg

 

 

jpg/P1000213.jpg
jpg/P1000222.jpg
jpg/P1000223.jpg

 

Le genre au magasin Orange de Gonesse 

Nous sommes les élèves de la classe de 4ème 8 du collège Robert Doisneau de Gonesse. Le 21 janvier 2015, nous sommes allés au magasin Orange au centre commercial de Gonesse pour faire une enquête ethnologique sur le genre.

Nous avons rencontré un vendeur et nous lui avons demandé s'il y a plus de femmes ou d'hommes qui travaillent dans le magasin.
Il nous a dit qu'il y a deux filles et deux garçons qui travaillent ensemble. Il font la même chose dans le magasin.

On lui a demandé s'il y a des différences entre les clients hommes et les clients femmes. Il nous a dit que en général non mais qu'il y avait quand même de toutes petites différences : les femmes préfèrent le design et elle prennent plus des Samsung. Les hommes achètent plus des Iphones.
Il a dit que la différence est plus entre les générations. Les personnes plus âgées achètent des téléphones blancs et noirs, les jeunes sont plus attirés par les couleurs. Il nous a dit aussi que les marques ne font pas beaucoup de téléphones de couleur.

 

 

 

jpg/P1000216.jpg
jpg/P1000217.jpg

 

 

jpg/P1000214.jpg
jpg/P1000215.jpg

 

Les stéréotypes filles/garçons au magasin Leclerc de Gonesse

Nous sommes les élèves de la classe de 4ème 8 du collège Robert Doisneau de Gonesse. Le 21 janvier 2015, nous sommes partis au centre commercial Leclerc pour faire une enquête ethnologique sur le genre. Nous avons rencontré Pierre, le chef du rayon "technique" et nous lui avons posé quelques questions.

- Quel est votre métier ?
Je suis chef de rayon « technique », j’encadre l’équipe qui s’occupe de tous les produits techniques comme la télévision, l’électro-ménager, les jeux vidéo.

- Dans votre métier, est-ce qu’il y a des différences entre les hommes et les femmes ?
Il y a beaucoup plus d’hommes que de femmes dans mon équipe. Là, nous avons un poste à pourvoir et nous n’avons reçu aucun CV de fille. Que des garçons. Ce n’est pas de la discrimination. Je ne sais pas pourquoi c’est plus les hommes qui s’intéressent à la technique. Je pense qu’il y a un aspect sociologique : c’est un conditionnement, ça vient de l’enfance, des jouets qu’on donne aux filles ou aux garçons. Par contre, au rayon « textiles », il n’y a que des femmes.

- Et dans les clients de votre rayon, il y a plus d’hommes que de femmes ?
C’est plus ou moins 50/50. Mais ça dépend des produits. Pour la télévision et le téléphone, c’est 50/50. Pour l’électro-ménager, il y a 1/3 hommes et 2/3 femmes ; pour les jeux-vidéos, il y a 2/3 garçons, 1/3 filles. Il y aussi des différences entre les demandes des femmes et des hommes quand ils ou elles viennent dans le rayon : les hommes s’intéressent plus aux performances techniques ; et les femmes, au côté pratique ou esthétique.

- Et dans les jeux-vidéos ?
Les seules consoles « filles », ce sont les Nintendo. Dans le rayon, les jeux se repèrent tout de suite aux couleurs mauves, roses, oranges. Toutes les autres consoles comme les Playstations, c’est surtout pour les garçons. Dans les jeux, il y en a qui sont universels comme « Mario » . Mais beaucoup sont typés « filles » ou « garçons ». Pour les garçons, c’est le foot, les autres sports, la guerre, les voitures.
Pour les filles, c’est habiller un mannequin, s’occuper des bébés (filles du groupe).

 

jpg/P1010507.jpg
jpg/P1010508.jpg
jpg/P1010509.jpg

 

 

jpg/P1010510.jpg
jpg/P1010513.jpg
jpg/P1010514.jpg

 

Entretien avec Irina, rayon textile 

Nous sommes les élèves de la classe de 4ème 8 du collège Robert Doisneau de Gonesse. Le mercredi 21 janvier, nous avons fait une enquête d'ethnologie sur le thème du genre dans le centre commercial Leclerc de Gonesse. Nous avons rencontré Irina au rayon textile pour lui poser quelques questions sur le genre dans son métier :

- Quel est votre métier ?
Je suis employée de commerce dans le rayon "textiles".

- Dans votre métier, est-ce qu'il y a des différences entre les hommes et les femmes ?
C'est plus un métier de femmes parce que les hommes n'aiment pas trop ranger, plier, présenter les habits ... Les habits, c'est plus les femmes qui s'en occupent.
Dans le rayon textile, il n'y a pas que des habits, il y a aussi des chaussures et des articles de puériculture. Et aussi le "rayon blanc", on l'appelle ainsi, même s'il y a plein de couleurs : c'est les draps, les serviette, tout pour l'intérieur de la maison.Il y a beaucoup de femmes qui viennent acheter, mais aussi des hommes quand ils ont besoin de serviettes par exemple.

- Dans les produits de puériculture, est-ce qu'il y en a rien que pour les filles ou rien que pour les garçons ?
Pas vraiment.Tout est mixte, sauf peut-être le bleu. Par exemple la petite tortue ici, elle est de toutes les couleurs. La girafe Sophie qui existe depuis longtemps, c'est pour les filles et les garçons.
Mais ... le bleu, ça reste quand même la couleur des garçons. Sur tous les modèles de poussettes, la poussette bleue, elle reste pour les garçons. Tous les autres modèles dans les autres couleurs, c' est pour filles et garçons.

- Et les clients, c’est surtout les femmes ou les hommes ? Quand ils viennent, ils viennent ensemble, en couple. C’est parce qu’ils attendent un enfant. Pour les vêtements des tout petits, le blanc c’est pour tout le monde. Les autres couleurs, dans les bleus ou les roses, les clients les choisissent en fonction du sexe de l’enfant.
C'est vrai que vos questions font réfléchir. Ce rayon, il y a d’un côté les écharpes, sacs, bonnets pour filles, et de l’autre pour les garçons. Du côté des filles, tout est « Hello Kitty » et du côté des garçons, c’est « Spiderman ». Du côté des filles, c’est un petit chat et de l’autre, c’est un super héros. Je vois ça et je me dis qu’on voit où est la domination.

- Ici, dans les pyjamas, il y a des pyjamas mixtes ?
Très peu. Certains pyjamas, on se dit que c’est aussi bien pour filles que pour garçons. Une cliente vient et demande si c’est bien pour une fille. Ou pour un garçon. On ne sait pas trop. On regarde l’étiquette. C’est écrit : pyjama pour garçon. Pourtant c’est une couleur turquoise qui peut être pour filles ou garçons.

 

jpg/IMG_0055.jpg
jpg/IMG_0056.jpg
jpg/P1010534.jpg

 

 

jpg/P1010533.jpg
jpg/P1010532.jpg
jpg/P1010530.jpg

 

 

jpg/P1010529.jpg
jpg/P1010528.jpg
jpg/P1010527.jpg

 

 

jpg/P1010526.jpg
jpg/P1010525.jpg
jpg/P1010536.jpg