Atelier Carnets de voyage dans mon quartier (école Louis Blanc, Paris 10, 2013)

Date : 7 février 2013

Les élèves de la classe CM1 de l'école Louis Blanc mènent l'enquête dans les rues voisines de leur école. Ils ont rencontré de nombreux commerçants, le personnel de la plus vieille piscine de Paris, rue Château Landon, le facteur du quartier et bien d'autres personnes encore. A chacune, ils ont demandé ce qu'elle connaissait du quartier et ce qu'elle y appréciait. Une façon pour les élèves de redécouvrir leur arrondissement. Un atelier animé fin 2012 et début 2013 par l'association Ethnologues en herbe avec le soutien de la Direction des Affaires Scolaires (DASCO) de la Mairie de Paris

Premier parcours autour de l'école

Le jeudi 30 janvier 2013. Nous nous sommes rassemblés devant l’école. Nous nous sommes divisés en trois groupes. Chacun des trois groupes a suivi un itinéraire particulier. Nous nous sommes dirigés vers la boulangerie « Bichon ». Nous avons posé des questions à la boulangère (Fannie). Nous avons pris des photos et fait des dessins. Ensuite nous sommes allés rue Cail dans un restaurant tamoul, au G20, chez un marchand de journaux... Dans tous ces lieux nous avons rencontré des gens et pris des photos. Après nous sommes allés dans un magasin de téléphone puis dans un hôtel sur du Faubourg Saint-Denis. Ensuite nous avons voulu visiter le Théâtre des Bouffes du Nord, malheureusement il était fermé au public et personne n’a voulu nous recevoir. Nous sommes rentrés par la rue Louis Blanc, la rue Perdonnet et la rue Philippe de Girard, nous avons visité une pharmacie, une agence de voyage et la boutique cycle Jean, et sommes retournés à l’école dans la classe.

 

 

png/Capture_d_ecran_2013-01-23_a_21-03-04.png
jpg/P1310003.jpg
jpg/IlU5SATRlwF24lnCTrqwqO1xfgIctNyjFRiDYn9K0W0_IfyLpTaIHdSbh_HcCP9BstLy5vcaNEK3feKwJ7paYgg.jpg

 

 

jpg/jv5CJsbWB7R94Bu94MpT1aOu5f431KPn75wb0PyscCg_2s2UBcqEpP-u4Tx8xhnccyz5UVI-w2d5buiuvrXmwfc.jpg
jpg/JQd5yzisC0MDhTLyycBSPd5tEvFoOycrpA5-MjE12Pk_SLCoQ_j7Dn2VlTRjhPnY7j7HlBsegLucTiybEDlxJ-4-1.jpg
jpg/etRy_QT6cUi7mrOYVKK0WuWMKIcHB9XNLL-KWRfC_4w_sd8Ffy7fVWWelDOMWi0E0Xx-5KALmEekW7l2AsiZwuA.jpg

 

 

jpg/Z-dtuwpIdtJsMGomVd23NTOzEz86RSW2XrlBVhTtuS8_ljAYIyOcPYkGStOjvpKqffQknbWalldiy-3ay5M4oPQ.jpg
jpg/SrQuzBGIl9Z-9be8lQ1Pa8vLgXH2YR8tukIthD3vUAA_swIiuEQm2sInx1XkJ_bTikONbJWzvqSQtSlqKf3DlfQ.jpg
jpg/OV6gKaRDtVnjg6U_UOxwarYAmIqlWgZE9ev2DChksOY_lDjXbCeJ_wPSlkPrZyFaz0pM80DmVIHA1yLEZD6dmzY-2.jpg

 

 

jpg/cb3DRyECgE2LSV0ZUUHTSFI-piaVsHfiKQ2r3HsZiYY_4mHzpGOCYBKkGztVWvaunrV82dzai3UVKgaoHuw9SZw.jpg
jpg/D0K0oMIlsEY7iyPEa5_Fd__4V-25JentRQqv1L4eq84.jpg
jpg/TmN4SSJmagobRdevR1nWnzDzPPskR82TxkVXoz6MclM.jpg

 

Deuxième parcours autour de l’école

Le jeudi 30 janvier, nous sommes montés en classe prendre notre cahier d’ethnologue et un crayon. Nous avons partagés la classe en trois groupes. Nous avons pris la rue Louis Blanc jusqu’au canal. Durant notre trajet, nous nous sommes arrêtés aux pompes funèbres où une dame nous a expliqué son métier. Puis nous sommes allés au « Cristal bar » qui n’a pas voulu nous laisser entré car nous étions mineurs. En passant devant le primeur nous avons rencontré Ahmed qui vend des fruits exotiques. Au commissariat, Paul et Laurent ont répondu à nos questions, nous les connaissons car ils interviennent dans notre école. Aux Prud’hommes, une dame nous a expliqué la fonction de cette institution qui s’occupe des contrats de travail, comme un tribunal. Cette rue se termine sur le Magasin Vega, où Rémi vend des skates et des accessoires. Nous avons continué quai de Valmy, où nous avons rencontré des pompiers devant la caserne, ils nous ont parlé de la caserne désaffectée. Puis nous sommes entrés dans la maison des associations. Pour retourner à l’école, nous avons pris la rue Lafayette, nous sommes entrées dans la cour de l’église Saint-Joseph, où Marie nous a expliqué les actions de sa paroisse. Ensuite nous sommes retournés à l’école.

 

png/Capture_d_ecran_2013-01-23_a_20-50-50.png
jpg/P1040023-2.jpg

 

 

jpg/P1040029.jpg
jpg/P1040034.jpg

 

Troisième parcours autour de l'école

Le jeudi 30 janvier 2013, nous sommes sortis de l’école. Devant l’école nous avons fait des groupes. Nous nous sommes dirigés vers la piscine Château-Landon. Nous y avons rencontré Jean qui est agent technique, il nous a raconté beaucoup de choses, c’était très intéressant. Ensuite nous avons rencontré, Mustapha à l’épicerie, Nouredine, le coiffeur, et Bernard le facteur. Puis nous avons pris la rue Chaudron, nous sommes allés aux couleurs de l’Ile de France. Dans la rue de l’Aqueduc, nous avons rencontré un photographe et un urbaniste à « l’ancienne épicerie de choix », nous avons aussi rencontré Jérôme au magasin bio. Puis nous sommes retournés à l’école.

 

jpg/P1120249-2.jpg
jpg/P1120255.jpg

 

 

jpg/P1120256.jpg
png/Capture_d_ecran_2013-01-23_a_20-55-50.png

 

Les pompes funèbres 

Les pompes funèbres sont des entreprises qui organisent des enterrements. Celles que nous avons vue est spécialisée dans la religion musulmane, mais ils peuvent parfois faire d'autres religions. On peut aussi y acheter des cercueils. Ils font aussi des plaques funéraires pour mettre sur des pierres tombales.

Les pompes funèbres sont ceux qui mettent les plaques funéraires, là où il y a marqué par exemple: Mr X né en .... et mort en ..... . Ils vendent des cercueils, c'est ceux qui les mettent dans la terre. Les cercueils sont en bois, parfois on les rapatrie dans un autre pays.

 

Machine pour plaques funéraires

 

La piscine Château-Landon

La piscine Château-Landon est la plus vieille piscine de Paris. Elle est au numéro 31 de la rue château Landon. Elle a été construite en 1884. Jean, agent technique, nous l'a dit. Actuellement les maitres nageurs font la grève le matin parce qu'on veut embaucher des personnes sans diplôme pour surveiller la piscine. Jean habite depuis longtemps le 10ème arrondissement. Il est venu avec son frère qui était footballeur.

 

 

jpg/P1120251.jpg
jpg/P1120248.jpg
jpg/P1120249.jpg

 

Le magasin VEGA

Le magasin VEGA est un endroit où se retrouvent des jeunes. On peut acheter des chaussures et des accessoires pour faire du skateboard. Il y a plusieurs types de skates et de roues. Certains enfants de l'école Louis Blanc sont des habitués du magasin.

Le magasin VEGA est un magasin de skate, il vend: des skates et des longboards, des roues de skate et de longboards,... Rémi, le vendeur, habite le 18ème arrondissement. Il nous a dit plein de choses comme: quand sont arrivées les livraisons, il nous a parlé des modèles, il nous a montré les nouveaux modèles pour les filles. Il nous a dit qu'il y avait des filles qui venaient souvent.(Lou)

Vega est un magasin très sympa de skate. Il vend des baskets, des casquettes, des skates de toutes les longueurs et de toutes les couleurs, des bonnets, des figurines et de la gomme rouge qu'on frotte sur le bord du trottoir pour glisser avec le skate. Dans ce magasin, on offre des autocollants gratuits. C'est mon magasin préféré.

 

jpg/P1040081.jpg
jpg/P1040065.jpg
jpg/P1040087.jpg

 

Hôtel, rue du Faubourg Saint Denis

Nous sommes entrés dans l'hôtel. Il y avait une femme et deux hommes à la réception. Nous avons demandé l'autorisation de visiter l'hôtel. La dame de l'accueil nous a fait visiter la salle de détente, la lingerie, la salle informatique et la salle à manger avec des murs en pierre. Nous avons aussi visité une chambre. L'hôtel accueille des gens venant de toutes sortes de pays: Mexique, Angleterre, Italie... (Jenissar)

Nous sommes entrés dans l'hôtel. Madame Famille, une dame très gentille, nous a accueilli dans l'hôtel. Elle nous a dit qu'il y avait beaucoup de touristes, par exemple: Anglais, Italiens, Portugais... Les touristes venaient visiter Paris parce qu'ils trouvaient que Paris est une belle ville. Et je crois que les touristes venaient pour visiter la Tour Eiffel parce que c'est un monument très haut et très très beau. Pour monter sur la Tour Eiffel, il ne faut pas avoir le vertige. (Tahéra) La dame de l'accueil s'appelle Yanna. Elle vit dans le quartier et ne l'aime pas trop car il y a trop de bruit. Elle ne sait pas trop se répérer. Elle pense que les limites du quartier sont la Gare du Nord et la Chapelle. Il y a beaucoup de touristes dans l'hôtel. (Alexia)

 

jpg/aEsd135sdgyyM1xAQsATIKB_umksT9IdQuZmydEEdWE.jpg
jpg/xIcKN33y4fF-mqbbAopXeLTjHya2M9N6TUl5K3qIIck_RXj7ouHue1u7fcCN-G8wibWC86zaeMeOorzGsbpMHrM.jpg

 

Le commerce bio de Jérôme 

Jérôme vend toutes sortes de fruits et légumes biologiques dans son magasin, rue de l'Aqueduc. Il avait préparé des paniers bio avec seulement des fruits et légumes de saison. En janvier 2013 il y avait des potirons verts, des pommes, des clémentines tardives, des oranges, des courgettes, des navets, des radis noirs, etc... Jérôme cultive aussi une variété de noix : les noix de Grenoble. Il nous en a offert. Des petites bien sûr. Il y a les noix de Grenoble géantes qui se mangent mais qui ne se vendent pas car elles sont très rares. Jérôme les utilise pour décorer son magasin avec d'autres fruits et légumes de décoration. Jérôme avait accroché des photos anciennes du quartier aux murs. Il nous a prêté un livre qui montre des photos de toutes les rues de l'arrondissement au siècle dernier.Puis nous sommes partis. (Blandine) Jérôme est commerçant agriculteur, il aime bien le quartier. Il connaît deux personnes célèbres J.L. Mélanchon et Cécile Duflot. (Laeticia) Il vend des produits artisanaux: jus de fruits, confitures, miel, thé, café, chocolat, terrines, noix, gâteaux... C'est l'épicerie fine. (Nourhouda)

 

jpg/P1120282.jpg
jpg/P1120280.jpg

 

La boulangerie Bichon

Fanny, la boulangère, n'habite pas le quartier. Dans le quartier, elle ne connaît que les gens qui viennent à la boulangerie. Elle connaît une personne célèbre qui présente l'émission 100% Mag. Elle ne connaît pas l'histoire du quartier. Fanny sait un peu se repérer. Elle aime bien ce quartier parce que c'est là où elle travaille. (Heloïse)

 

 

jpg/P1310002.jpg

 

Les couleurs de l’Ile de France, magasin de peintures

Le magasin est au n°19 de la rue Chaudron dans le 10ème. Dans le magasin, on vend de la peinture, du papier peint et des revêtements pour le sol et les murs. Il y a aussi une agence à la Courneuve. Nous avons rencontré Adib. (Bilal) Adib a un magasin de peintures pour le bâtiment depuis deux ans. Il vend de la peinture, des décorations, des outils, des colles, des papiers peints, des revêtements pour le sol et les murs. (Akim)

 

jpg/P1120269.jpg

 

Le G20

Lassana a bien voulu répondre à nos questions. Il ne vit pas dans le quartier et ne connaît pas non plus l'histoire du quartier. Il aime bien ce quartier, les clients,... Pour lui, la limite du quartier est la Gare du Nord. Il connaît deux personnes célèbres qui habitent le quartier Teddy Rinner et Abd el Malik. Et il connaît pas mal de personnes dans le quartier.(Gaspard) Moi je vais au G20 avec mon père et ma mère pour faire les courses. Parfois, il n'y a pas les produits que je veux. Ils ont aménagé le magasin. Il y a des caméras pour surveiller les clients. Au G20, c'est plus cher qu'ailleurs. (William)

 

jpg/OV6gKaRDtVnjg6U_UOxwarYAmIqlWgZE9ev2DChksOY_lDjXbCeJ_wPSlkPrZyFaz0pM80DmVIHA1yLEZD6dmzY.jpg

 

Le commissariat

Nous commençons par poser des questions au policier surveillant. Nous lui demandons où il habite. Il nous répond qu'il habite ici, au commissariat. Dans le 10ème arrondissement, il y a trois commissariats. Celui-ci a été construit par Mr Eiffel et il peut donner des ordres aux deux autres. (Ariane)

 

jpg/P1040040.jpg

 

Le Conseil de Prud'hommes de Paris

Ce bâtiment a été inauguré le 17 décembre 1990 par Mr Henri Nallet, garde des Sceaux ministre de la Justice. C'est le seul Conseil de Prud'hommes de Paris. (Agnès)

 

jpg/P1040060.jpg

 

Pont de l'Aqueduc

C’est le pont de l’Aqueduc. Le pont est à côté de notre école. Le pont est en fer. A côté du pont de l’aqueduc, il y a un pont blanc. Il y a beaucoup de personnes qui passent et sous le pont il y a des trains.

 

jpg/P1030303.jpg

 

Le marché exotique

C’était marrant, le monsieur ne parlait pas notre langue. Il n’avait pas la même couleur de peau que nous. Il avait des fruits exotiques comme des noix de coco. Il avait des poissons à l’entrée. Parfois, il vend des bonbons gratuits.

 

jpg/P1030522.jpg
jpg/P1030525.jpg

 

Lycée Colbert

C’était le jeudi 13 décembre 2012. Nous avons récupéré notre matériel d’ethnographie dans la classe (carnet, crayon à papier, gomme, appareil photo, enregistreur). Nous sommes sortis de l’école et nous avons marché jusqu’au lycée Colbert. Nous étions encadrés par quatre accompagnateurs (l’animateur de la ville de Paris,l’auxiliaire de vie scolaire, la maîtresse : Mme Lavaud et Mme Dumond : l’ethnologue). Nous avons visité le lycée en deux groupes. Cette répartition s’est faite dans le CDI du lycée. L’un des deux groupes est allé d’un côté et l’autre d’un autre côté. Puis nous sommes allés visiter les classes : le professeur de SVT nous a présenté les objets qu’il utilise dans son cour (des pierres, un microscope), on y fait de la science de la vie et de la terre et on y parle du corps humain. Dans le laboratoire de chimie, la professeur de chimie était en train de faire un cours avec des élèves qui portaient des blouses blanches et des lunettes en plastique, pour se protéger des explosions de produits. Dans la cantine, le personnel nous a dit que les élèves payaient leurs repas. Dans le gymnase, les élèves peuvent jouer au volley-ball et au ping-pong. Le foyer des lycéens est un endroit à eux, où ils peuvent jouer et discuter, se détendre quand ils n’ont pas cours. Dans la salle des professeurs, certains professeurs travaillaient et étaient étonnés de nous voir. Pour nous rendre dans les différents lieux, nous devions traverser la grande cour de récréation avec des panneaux de basket et de grands arbres. Ensuite le directeur du lycée nous a reçu dans une grande salle, où nous avons pu lui poser des questions. Nous avons été très bien reçus. Puis nous sommes rentrés à l’école.

 

jpg/P1030448.jpg
jpg/DSCN0952.jpg
jpg/P1030434.jpg

 

 

jpg/P1030806.jpg
jpg/P1030435.jpg
jpg/P1030472.jpg

 

 

jpg/P1030486.jpg
jpg/P1030424.jpg
jpg/P1030422.jpg

 

Jean-Baptiste Colbert

Ministre de Louis XIV de 1661 à 1683. Né à Reims en 1619. Mort à Paris en 1683. C’est après la mort de Jean-Baptiste Colbert qu’on a appelé le lycée Colbert. Dans l’entrée du lycée, il y a une statue de Jean-Baptiste Colbert.

 

jpg/DSCN0935.jpg

 

Gymnase du Lycée Colbert

Beaucoup de matchs sont organisés dans le gymnase (volet, basket, ping-pong). Contrairement à l’école primaire, le foot est peu pratiqué. Le lycée Colbert est particulièrement fort en basket et en ping-pong. Ils ont remporté de nombreuses victoires. Les photos des équipes qui ont remporté les victoires sont exposées en haut du gymnase.

 

jpg/P1030439.jpg
jpg/DSCN0966.jpg