Atelier « Patrimoines en mouvement » à l’école primaire publique Adjina (Bénin)

Date : 18 janvier 2011

Le collier amulette

Le collier amulette sert à protéger les bébés contre les mauvais esprits et contre les maladies comme la rougeole,la fièvre ou le mal des dents. Il est fait en fil de coton et en peau d’animal. L’amulette,petite pochette en forme carrée et de couleur noire contient une poudre noire,une dent d’animal ,une écriture sacrée ou cauri. On trouve le collier du musée datait de 1957.Le collier amulette me fait penser aux autres colliers que les femmes vendent au marché .Avec des médicaments à base de plaintes comme l’acacia, avec des pots à infusion en argile, des poudres noires et des têtes de boeuf ou de mouton.

Gozin, poterie rituelle et culte des rois

Le Gozin royal est une poterie liturgique de forme cylindrique au long col symbolisant le roi, qui doit faire régner la paix, la prospérité, et la sécurité. Antidote des mauvais esprits et des évènements négatifs, il est aussi l’objet, l’instrument du rituel de la vénération des ancêtres dans l’ancien royaume de Hogbonou qui, de nos jours est en déclin. Il n’est plus perçu que comme un vestige religieux du passé. Pour éviter que ce patrimoine ne se perde, il y a lieu donc de retracer ce pan de l’histoire du royaume de Hogbonou dans lequel le Gozin royal s’inscrit. Car, chaque peuple pour exister, a besoin de témoigner de sa vie quotidienne, d’exprimer ses capacités créatrices, de conserver les traces de son histoire. Il s’avère donc important de monter cette exposition sur le Gozin royal afin de faire revivre sa tradition aux jeunes générations, de les sensibiliser aux valeurs culturelles qu’il porte. ). Le Gozin royal sera exposé dans sa particularité, sa diversité, sa conception, ses attributs et rôles.

On peut le retrouver au musée Honmè,site de l’ancien palais royal de Hogbonou. Cet objet me permet de replonger dans un pan de l’histoire du culte des rois de ce royaume situé dans le sud du Bénin. Ma vie personnelle reste attachée à ce culte. C’est dire l’importance de la poterie et de son contenu dans la vie de l’homme et d’une société toute entière.  J’ai choisi cet objet parce qu’il est en déclin. Les jeunes générations n’ont plus la chance de connaître ce culte des rois et tout l’art, le savoir faire et les cérémonies traditionnelles qui sont développés autour de ce bien culturel.

 

La natte

La natte sert à dormir, se reposer, faire la conversation, recevoir les invités ou prier. Elle est fabriquée en herbes (‘ofin’ en goun et ‘fin’ en fon), en nylon ou en plastique. Au musée Alexandre Sènou Adandé, nous avons vu une natte en herbe, tressée et assemblée avec des fils de raphia. Elle était rouge, noire, verte, teintée avec des couleurs naturelles à base de plantes et de minerais. Il y avait aussi une autre natte qui servait de tapis ou était posé le canapé du roi Toffa. Le roi est le seul à ne pas être obligé d’enlever ses chaussures pour s’installer sur la natte. Nous tous, avant d’aller sur la natte, nous enlevons nos chaussures surtout au moment du repas quand on pose sur la natte un bon plat de riz au gras, de salade, de macaroni ou de la pâte à sauce adidon.

Le pagne

Le pagne sert à s’habiller, on l’attache à la hanche ou autour du cou. Il sert aussi attacher le bébé au dos et à se couvrir. Il est en coton. Ses couleurs sont : le bleu indigo, le rouge vif, le marron ou jaune orangé. Le pagne que nous avons vu au musée ethnographique Alexandre Sènou adandé était bleu indigo ; une couleur fabriquée avec les feuilles d’indigotier. Ce pagne datait de 1992.Le pagne , les femmes le portent tous les jours. C’est pourquoi le pagne fait partie de la dote offerte au beau père, à la belle mère et à la mariée.Dans une vitrine du musée on à vu un grand pagne pour un père,un beau pagne pour la belle mère et huit pagne s pour la mariée .Dans la vitrine il y avait aussi 72 cauris pour la mariée aujoudhui on donne de l’argent ,le pagne me fait penser à ma Grand-mère qui ne peut porter ni chemise, ni pantalon ou jupe. Dans ma vie de tous les jours, il y a plein de tissus qui s’appellent wax, hitarget, bazin atcho oké ou agavo, etc.