Atelier Musée-Maison: les jeux et les jouets

Date : 29 mars 2010
Ces objets font partie des jeux et jouets des collections du Musée du Quai Branly. Quand les ethnologues en herbe font un atelier sur ce thème, ils vont chercher ce hochet dans les vitrines du musé

  • BilboquetIl est fait en os d’ours. Il sert à jouer et aussi à le lancer. On le trouve au Groenland. Ça ressemble à un phoque et à un éléphant.
  • BoomerangLe boomerang est un jeu que l’on trouve partout, mais surtout en Australie. Celui-ci vient du Queensland. Il est en bois marron foncé, orné de petits motifs triangulaires. Il date du début du XXème siècle. On le retrouve en Australie et dans les vitrines du Musée du Quai Branly à Paris.
  • HochetC’est un hochet fait d’une calebasse traversée par une tige de bois dont la partie la plus longue sert de manche. Le manche et la calebasse sont attachés grâce à une résine noire. Il y a aussi une corde de suspension tressée de fils de coton. La calebasse est ornée de duvet blanc collé et présente des gravures qui forment un décor de lignes sinueuses verticales séparées par des raies parallèles. A son sommet une petite touffe de plumes rouges et jaunes. Ce sont les Indiens Kayapo d’Amérique du Sud qui utilisent ce hochet. Cet objet se trouve au Musée du Quai Branly à Paris.
  • Koro-wettaiaga, diadème d’enfantCe diadème est fait d’une rangée de plumes vert et rouge de perroquet, ornées de duvet collé à la résine, montées en éventail. La monture est faite de baguettes souples de taquara (tugo) entourées et maintenues par une bande roulée d’écorce de palmier aguaçu (noiddo). Appelé koro-wettaiaga en Bororo, on trouve le diadème jouet des indiens Bororo au Brésil et dans les vitrines du Musée du Quai Branly à Paris.
  • Peinture aborigène, rivières Od, Bow et DenhamC’est une peinture des Aborigènes d’Australie. Elle représente un paysage rêvé. L’art des Aborigènes d’Australie sert à établir le lien entre les humains et les êtres mythiques ou légendaires issus du Temps du rêve. Pour les Aborigènes, ce sont ces êtres de rêve qui ont façonné la terre. Ils continuent à vivre dans une autre dimension que les humains et ils interviennent dans les rêves de ces derniers. Les Aborigènes, après avoir rêvé les chemins et les sites, les représentent dans leurs peintures. Jadis les peintures aborigènes étaient en sable. Maintenant elles sont en acrylique. On trouve cette peinture aborigène au Musée du Quai Branly à Paris.
  • Poupée en épi de maïsC’est une poupée d’Afrique, du Sénégal, faite en épis de maïs. C’est un jouet que les mamans confectionnent pour leurs filles. On la retrouve au Sénégal et dans les vitrines du Musée du Quai Branly à Paris.
  • Poupée jeune fille KarajaC’est une petite poupée de quelques centimètres, en argile et en cire. Elle a la tête et le cou dissimulés sous ses cheveux et sous un collier. Ses cheveux sont en forme de U et surmontés d’une petite pointe. Son collier est fait de fils de cotonnade rouge et bleue et de fils de laine blanche. Son pagne, fait d’écorce, se noue dans le dos. Elle porte des peintures corporelles. C’est un jouet fait par des mamans pour leur fille. On la trouve au Brésil, en Amérique du Sud. Cette poupée se trouve au Musée du Quai Branly à Paris.
  • Poupée talisman du LesothoC’est une poupée talisman. Elle est faite en tissu noir recouvert de plusieurs rangées de perles rouges, blanches, noires et bleues. Dans les années 90, elle était utilisée par des enfants au Lesotho. Mais auparavant ces petites poupées étaient aussi des talismans pour les femmes qui ne pouvaient pas avoir d’enfant: Elle porte bonheur pour avoir des bébés. Cette poupée se trouve au Musée du Quai Branly à Paris.
  • Poupée TarenjaCette poupée est en bois, elle porte un vêtement en tissu noir et blanc, des bracelets en métal et des perles. Appelée la fiancée de la pluie, cette poupée n'est pas un jouet: elle est sortie en procession par les jeunes filles Berbères pour attirer la pluie sur les récoltes. Sa légende raconte comment le dieu des pluies tomba un jour amoureux d’une jeune fille. Comme il se languissait d’amour, il oublia de faire pleuvoir sur terre. Alors un druide décida d’aller le trouver. Le dieu des pluies lui confia son amour pour la jeune fille. Alors le druide alla demander sa main à son père pour le dieu de la pluie. Comme elle en était déjà amoureuse pour avoir vu en rêve le dieu des pluies, son père accepta. Elle fut menée au royaume du dieu et aussitôt, une pluie bienfaitrice fit revivre les terres et les champs. C’est ainsi que l’on a conservé jusqu’à nos jours la coutume de la fiancée de la pluie. On la retrouve au Maroc ou en Algérie.
  • javascript carouselKarakoz est un héros légendaire en Syrie et en Turquie. C’est un homme naïf et crédule. Son sérail, c’est sa maison. Le mot « sérail » désigne le palais d’un sultan dans l’empire ottoman. Ce sérail de Karakoz, exposé dans les collections du Musée du Quai Branly à Paris, fait partie d’un théâtre d’ombres constitué d’un cadre en bois sur lequel on tend une toile éclairée par une lampe à huile et contre laquelle évoluent des personnages. Entre la source lumineuse et l’écran, souvent improvisé sous la forme d’un simple drap blanc, un montreur manipule à l’aide de trois baguettes (une pour le corps et les autres pour les bras) les ombres de différents personnages (hommes, femmes, animaux, etc.). Les ombres sont en peau de daim, de chèvre ou d’âne.
  • Statuette jouet pour l'enfant qui pleureC’est un petit cylindre en bois qui représente une femme. Elle porte un anneau en relief autour de sa tête. Son visage est tout plat, en forme de coeur. Deux trous pour les yeux et une entaille horizontale pour la bouche. Sur sa nuque, une tresse est sculptée. Elle porte une ceinture. Appelée ‘umgu’, cette statuette est sculptée pour les petits garçons qui pleurent trop souvent dans leur berceau. En effet l’enfant qui pleure trop est censé avoir perdu son âme, qui risque d’être mangée par un esprit. La statuette sert à fixer l’âme et à la protéger. On sculpte une figuration de femme, umgu, pour le petit garçon, et une statuette masculine, ‘utku’, pour la petite fille. Ces statuettes sont gardées dans la maison jusqu’à ce que l’enfant soit marié. On trouve les statuettes ‘umgu’ et ‘utku’ en Russie. Cette statuette fait partie des collections du Musée du Quai Branly à Paris.
Bilboquet1 Boomerang2 Hochet3 Koro-wettaiaga, diadème d’enfant4 Peinture aborigène, rivières Od, Bow et Denham5 Poupée en épi de maïs6 Poupée jeune fille Karaja7 Poupée talisman du Lesotho8 Poupée Tarenja9 Sérail de Karakoz10 Statuette jouet pour l'enfant qui pleure11
css image gallery by WOWSlider.com v8.8